La sécurité des piétons

26. mars, 2020
26. mars, 2020
26. mars, 2020

Le piéton est un des usagers de la route les plus vulnérables : en effet, il ne se trouve pas à bord d’un véhicule qui peut le protéger lors d’un accident. Il en résulte qu'en tant qu'usager faible de la route, il peut être  blessé  plus  rapidement  et  plus  gravement  lors  d'un  impact  avec  un  véhicule  motorisé (European Commission, 2015; SWOV, 2012; Methorst et al., 2010).

Dans le Code de la route belge, le piéton est décrit comme une personne qui se déplace à pied sur la voie publique.  Sont  assimilées  aux  piétons  les  personnes  qui  conduisent  à  la  main  une  brouette,  une  voiture d’enfant, une chaise roulante ou tout autre véhicule sans moteur n’exigeant pas un espace plus large que celui nécessaire aux piétons et les personnes qui conduisent à la main une bicyclette, un cycle motorisé ou un cyclomoteur à deux roues (Code de la route, art.  2.46).  Un motocycliste qui conduit sa moto à la main n’est toutefois pas un piéton, mais reste un conducteur. Le  Code  de  la  route  fait  également  une  exception  pour  les  cyclistes  de  moins  de 10ans.  Ils  peuvent toutefois  emprunter  en  toutes  circonstances  les  trottoirs. Toutefois,  ils  restent  cyclistes  et  ne  sont  pas considérés comme piétons (Code de la route, art. 9.1.2., 5°). L’accès aux autoroutes est interdit aux piétons (Code de la route, art. 21.1). Cependant, les personnes qui quittent leur véhicule en raison, par exemple, d’une panne ou d’un accident, sont considérées comme des piétons.  Cela  vaut  également  pour les personnes qui se rendent à pied sur l’autoroute d’un parking ou du bord  de  la  route.  Enfin,  les  ouvriers  de  voirie  victimes  d’un  accident  de  la  route  sur  l’autoroute  sont également considérés comme des piétons (Slootmans, et Daniels, 2017).

Depuis  quelques années, les engins de déplacement ont la cote en Belgique. Il s’agit d’une catégorie de véhicules (Figure 1) en évolution constante. Les hoverboards, les trottinettes (électriques), les Segways®et les  monocycles  (électriques),  entre  autres,  relèvent  de  cette  catégorie  (Dugernier,  2017).  Les  utilisateurs d’engins  de  déplacement  sont  considérés  comme  des  piétons  quand  ils  ne  roulent  pas  à  une  vitesse supérieure à l’allure du pas et comme cyclistes quand leur vitesse excède celle de l’allure du pas (Code de la route, art. 7bis). L’allure du pas n’est pas définie dans le Code de la route belge.

https://www.vias.be/publications/Themadossier%20verkeersveiligheid%20n%C2%B07%20-%20Voetgangers%20(2019)/Dossier_thematique_securite_routiere_n%C2%B0_7_-_Pietons_(2eme_edition).pdf

15. janv., 2020
Le simulateur d'impact

Campagne choc au Québec visant à inciter les piétons à ne pas traverser n'importe où. Un abribus a été piégé pour l'occasion.